Accueil

Editorial

La "première"

La critique

Carmen à l'Opéra
et hors les murs


Les portraits

La discographie
de la scène au disque

~

© 2012 BPW



De la scène au disque...

Dans la foulée des premières représentations de Carmen à l'Opéra, la firme discographique PHILIPS décide d'enregistrer l'ouvrage avec l'équipe de la création au Palais Garnier. Hélas, il ne s'agira que d'un disque des principaux extraits, conformément à la politique artistique de PHILIPS qui multipliait alors les "sélections lyriques" pour un large public.

Réalisé à la Salle de la Mutualité au mois de juin 1960 et bénéficiant d'une belle stéréophonie, l'enregistrement réunissait les quatre solistes de la création (Jane Rhodes / Albert Lance / Andréa Guiot / Robert Massard), l'orchestre et les choeurs de l'Opéra sous la direction de Roberto Benzi. Grâce à l'expérience de la scène de la distribution d'origine, le résultat est d'une rare intensité dramatique, ce qui relève doublement de l'exploit pour un enregistrement d'extraits réalisé en studio !

Deux disques seront tirés de ces séances d'enregistrement : un 45 tours intitulé de façon quelque peu abusive "Suite d'orchestre n° 1", compilant les pages purement symphoniques de l'ouvrage (le prologue et les trois interludes) et la sélection lyrique en 33 tours qui sera un retentissant succès au Box Office. Ce dernier enregistrement connaîtra d'ailleurs plusieurs rééditions en 33 tours au cours des années 60 et 70 et les honneurs du Compact Disc en 1994 et 2001.

                

 45 t / Suite d'orchestre n°1                     33 t / Carmen (édition originale)           33 t / édition pays anglophones


                
 Carmen (réédition CD 1994)                   Anthologie Bizet (CD 1994)                   Anthologie Bizet (CD 2001)

Par ailleurs, il convient de souligner que la plupart des chanteurs ayant participé à la création de Carmen à l'Opéra seront sollicités à l'occasion d'autres enregistrements réunissant des distributions internationales, et parfois à de multiples reprises :

Jane Rhodes enregistrera ainsi Carmen par deux fois avec les forces de l'ORTF et, à New York, elle tournera même le film The drama of Carmen pour la CBS sous la direction de Léonard Bernstein (film qui recevra le Grand Prix International de la Télévision en 1962).

André Guiot et Robert Massard seront quant à eux les partenaires de Maria Callas pour l'intégrale dirigée par Georges Prêtre chez EMI. Toujours sous la baguette de ce dernier, Albert Lance et Robert Massard retrouvent quant à eux la Carmen de Shirley Verrett en 1967 pour la RAI de Rome.

Jane Berbié enregistrera quatre fois le rôle de Mercédes : pour Georges Prêtre (EMI 1964), Lorin Maazel (RCA 1973), Sir Georges Solti (Decca 1976) et H. Von Karajan (DG 1982); Jean-Christophe Benoît sera le Dancaïre des versions de Sir Thomas Beecham (EMI 1959), H. Von Karajan (Decca 1964), Lorin Maazel (RCA 1973) et Georgette Spanellys enregistrera Frasquita auprès de Régina Resnik pour l'intégrale de Thomas Schippers (Decca 1963).